frizo1

Stimuler la bioéconomie du Brésil

SÃO PAULO – Face à une crise climatique croissante, le monde ne peut plus se contenter de recourir uniquement aux vieux modèles de développement économique. Dans le contexte actuel, le concept de bioéconomie – activités relativement peu émettrices de carbone via l’utilisation de processus à haute valeur ajoutée – s’impose de plus en plus. Malheureusement, les gouvernements et acteurs de la société civile rencontrent de multiples obstacles institutionnels et économiques sur la voie d’une véritable bioéconomie.

Compte tenu des tendances mondiales actuelles de la consommation d’énergie, plusieurs pays d’Europe et d’Amérique prennent au sérieux l’objectif consistant à développer des sources d’énergies renouvelables. De leur côté, un certain nombre de pays du Sud, où l’agriculture constitue la principale source d’émissions de gaz à effet de serre et de disparition de la biodiversité, sont confrontés au défi consistant à créer une bioéconomie fondée sur de nouveaux modèles agricoles.

À cet égard, le Brésil a un rôle central à jouer dans l’atténuation des effets du changement climatique, notamment à travers la conservation de la biodiversité très riche des six grands biomes qui composent son territoire, en particulier la plus vaste portion de la forêt amazonienne, qui joue un rôle essentiel dans la stabilisation des cycles pluviométriques de la planète, ainsi que dans la production d’oxygène, entre autres bienfaits. Compte tenu du rythme de la déforestation en Amazonie, qui a atteint une cadence alarmante en 2019 et pendant l’actuelle pandémie de COVID-19, un risque systémique majeur apparaît de plus en plus évident pour le climat planétaire.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/NFDBiD3fr