navarro3_Zhai HuiyongVisual China Group via Getty Images_chinasolarpanelsboat Zhai Huiyong/Visual China Group via Getty Images

Le moment est venu de se préparer au réchauffement climatique

LUXEMBOURG – Lors de la COP25 (la conférence des Nations unies sur le réchauffement climatique) qui se tient actuellement à Madrid, les dirigeants de la planète ne doivent pas se contenter de fixer des objectifs de limitation des émissions de gaz à effet de serre pour l'avenir. Ils doivent aussi prendre en compte les dommages déjà subis par un certain nombre de populations.

Renforcer notre capacité d'adaptation au réchauffement climatique n'a jamais été aussi important. Beaucoup de régions sont confrontées à des difficultés majeures qui tiennent à l'élévation des températures et aux modifications climatiques. Nous devons aider les citoyens et les Etats à faire face à l'élévation du niveau des mers, aux feux de forêt, aux ouragans, aux autres catastrophes naturelles et à l'érosion côtière qui redouble d'intensité. Même si nous parvenons à limiter à moins de 2°C la hausse de la température moyenne de la planète (l'objectif fixé par l'accord de Paris), au moins 570 villes et quelques 800 millions de personnes seront confrontées à l'élévation du niveau des mers et à des tempêtes de plus en plus fréquentes et destructrices. Ces risques augmenteront au rythme de la hausse des températures. L'existence même de certains pays insulaires et la survie de certaines populations côtières seront menacées.

Il est donc primordial de réduire les dangers que présente le réchauffement climatique pour les êtres humains et pour l'économie. Si l'on ne fait rien, le PIB par habitant diminuera de plus de 7% d'ici 2100, avec de graves conséquences pour tous les pays, qu'ils soient dans des régions chaudes ou froides, qu'ils soient riches ou pauvres.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/oXan4TZfr