ibond2_FREDERICK FLORINAFP via Getty Images_EUmilitary Frederick Florin/AFP via Getty Images

Comment renforcer la coopération entre l'OTAN et l'UE

LONDRES – L'invasion de l'Ukraine par la Russie en février a été un moment crucial pour la sécurité européenne. Mais les relations entre l'OTAN et l'Union européenne restent sous le coup d'une suspicion mutuelle, de rivalité institutionnelle et d'un manque de coopération efficace. Les deux organisations doivent mettre de côté leurs différences et œuvrer de concert.

Une fois de plus, la Russie représente une menace à long terme pour la sécurité européenne. Dans le même temps, les retombées économiques de la guerre en Ukraine vont intensifier les problèmes de sécurité sur le flanc sud de l'Europe. Par ailleurs, comme l'a montré la crise actuelle impliquant Taïwan, l'affirmation croissante du rôle de la Chine se fera de plus en plus sentir dans la pensée stratégique de l'Amérique.

Le principal défi de la sécurité européenne dans les années à venir sera de renforcer la dissuasion contre la Russie tout en conservant la capacité de faire face à d'autres menaces. Sur le plan de la dissuasion à l'égard de la Russie, l'OTAN est clairement l'organisation dont on ne saurait se dispenser, en ce qu'il n'existe aucune autre instance viable à sa structure de commandement intégrée. La guerre en Ukraine a réactivé la mission fondamentale de l'OTAN, qui consiste à se tenir à la hauteur de la Russie et à défendre le territoire de ses membres en cas d'échec de la dissuasion. Dans le cadre de nouveaux plans de défense, la force de réaction rapide de l'OTAN va passer de 40 000 à 300 000 soldats. En outre, la Finlande et la Suède deviendront bientôt des membres de l'OTAN.

To continue reading, register now.

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

Subscribe

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

https://prosyn.org/bPwKG2bfr