rockstrom9_CarmenJaspersenpictureallianceviaGettyImages_tinygreenEUflag Carmen Jaspersen/picture alliance via Getty Images

Plaidoyer pour le climat de l'Union européenne et pour un tsar de la nature

POTSDAM – Alors que l'Europe est en train de battre de nouveaux records de chaleur cet été, il est encourageant de voir que le changement climatique est en train bénéficier de l'attention qu'il mérite de la part d'Ursula von der Leyen, la Présidente nouvellement élue de la Commission européenne. Face à l'urgence climatique, elle doit reconnaître que la hausse des températures mondiales est une menace non seulement envers la santé publique et l'économie, mais surtout - point déterminant - envers la faune.

Dans un premier temps, von der Leyen devrait nommer un vice-président du climat et de la biodiversité pour travailler main dans la main avec des commissaires du secteur privé. L'Union européenne a besoin d'un fonctionnaire dédié à cette tâche, pour s'assurer que toutes les mesures climatiques de l'UE soient également orientées vers la protection de la nature contre le risque existentiel de ces deux points critiques. Sans un tel poste, nous ne pourrons pas gérer correctement la situation d'urgence qui se rapproche de nous.

Depuis la Révolution industrielle, environ la moitié des émissions de combustibles fossiles a été absorbée par les écosystèmes terrestres et par les océans. Sans ces zones tampons naturelles, le monde se serait réchauffé de plus de 2°C au-dessus des niveaux préindustriels il y a bien longtemps. Ainsi, en préservant et en restaurant les écosystèmes et la faune qui rendent à présent ces écosystèmes viables, nous pouvons faire pression en faveur de la neutralité carbone pour 2050.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/PcRKDmUfr