brown76_Tafadzwa UfumeliGetty Images_africacovidvaccine Tafadzwa Ufumeli/Getty Images

L'absurdité du nationalisme vaccinal !

EDIMBOURG – Nombre de pays à faible revenu en Afrique et ailleurs en sont encore à implorer les pays riches d'arrêter de stocker des millions de doses de vaccins anti-covid qu'ils n'utilisent pas. Dans ces conditions, les USA et l'Europe vont-ils respecter leur promesse (faite lors du sommet du G7 en juin dernier) de vacciner l'ensemble de la population mondiale d'ici fin 2022 ?

Le gouvernement du président Biden a déclaré que les pays développés pouvaient fournir les doses nécessaires pour vacciner 70% de la population mondiale d'ici septembre 2022. Mais le fossé entre les pays riches et pauvres s'est creusé : dans ces derniers, seuls 2% des adultes sont complètement vaccinés, contre 50% dans la plupart des pays riches. Pire encore, des millions de doses stockées dans les pays riches sont sur le point d'être périmées.

Au début de l'année, les pays occidentaux auraient pu dire qu'il n'y avait pas assez de vaccins pour répondre à la demande mondiale. Mais nous produisons maintenant 1,5 milliards de doses par mois. À l'heure où j'écris ces lignes, quelques 300 millions de doses sont inutilisées, stockées dans des entrepôts ou en cours de livraison pour remplir des contrats monopolisés par les pays occidentaux. Aussi, l'objectif de l'OMS, parvenir à un taux de vaccination d'au moins 10 % dans les pays pauvres (le taux nécessaire pour couvrir le personnel de santé et les personnes âgées) fin septembre 2021, n'est toujours pas atteint.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/2km0XFCfr