Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

barro6_ZachGibsonGettyImages_jeromepowellupset Zach Gibson/Getty Images

La politique est-elle en train de pénétrer la Fed ?

CAMBRIDGE – Depuis le début des années 1980 jusqu'au début de la crise financière en septembre 2008, la Réserve fédérale américaine semblait suivre un processus cohérent pour ajuster son taux d'intérêt à court terme principal, le taux des fonds fédéraux. Sa politique avait trois composantes fondamentales : le taux d'intérêt nominal augmenterait plus vite que le taux d'inflation; il augmenterait en réponse à un renforcement de l'économie réelle; et il tendrait vers une valeur normale à long terme.

Par conséquent, il était possible de déduire le taux normal à partir de la moyenne temporelle des taux des fonds fédéraux. Entre janvier 1986 et août 2008, elle était de 4,9%, et le taux d'inflation moyen était de 2,5% (tel que mesuré par le déflateur des dépenses de consommation personnelle), ce qui signifie que le taux réel moyen était de 2,4%.

Le taux réel normal de long terme peut être considéré comme une propriété émergente de l'économie réelle. D'un point de vue d’investissement et d'épargne, l'équilibre économique égalise les avantages d’un taux d'intérêt réel sans risque faible (qui permet aux investisseurs d’emprunter à faible coût) et ceux d’un taux réel élevé (qui implique des rendements plus élevés pour les épargnants).

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/JhWIoc8fr;
  1. roach113_XinhuaZhang Ailin via Getty Images_coronaviruschinaeconomyfactoryworker Xinhua/Zhang Ailin via Getty Images

    When China Sneezes

    Stephen S. Roach

    The COVID-19 outbreak has hit at a time of much greater economic vulnerability than in 2003, during the SARS outbreak, and China's share of world output has more than doubled since then. With other major economies already struggling, the risk of outright global recession in the first half of 2020 seems like a distinct possibility.

    1
  2. afriedman19_Chip SomodevillaGetty Images_berniesanderscampaign Chip Somodevilla/Getty Images

    Why Bernie?

    Alexander Friedman

    If US Senator Bernie Sanders is the Democratic Party's presidential candidate, he could win in November for any number of reasons. The US electorate is almost evenly divided regardless of candidate, swing voters are unpredictable, electoral math is tricky, Donald Trump has plenty of weaknesses, and a lot can happen between now and then.

    2

Edit Newsletter Preferences