spence147_Ji HaixinVCG via Getty Images)_shippingcontainers Ji Haixin/VCG via Getty Images

Changement de régime dans l'économie mondiale

MILAN – En 1979, W. Arthur Lewis recevait le prix Nobel d'économie pour son analyse de la dynamique de croissance dans les pays en développement. Et ce à juste titre : son cadre conceptuel s'est révélé inestimable pour comprendre et guider le changement structurel pour un grand nombre d'économies émergentes.

L'idée fondamentale mise en avant par Lewis est que les pays en développement amorcent leur croissance en élargissant leurs secteurs d'exportation, qui absorbent l'excédent de main-d'œuvre dans des secteurs traditionnels comme l'agriculture. À mesure que les revenus et le pouvoir d'achat augmentent, les secteurs nationaux se développent parallèlement aux secteurs des biens échangeables. La productivité et les revenus dans les secteurs industriels à forte intensité de main-d'œuvre, principalement urbains, sont généralement 3 à 4 fois plus élevés par rapport aux secteurs traditionnels, de sorte que les revenus moyens augmentent d'autant plus que davantage de personnes travaillent dans le secteur en expansion des exportations. Mais, comme l'a fait remarquer Lewis, cela signifie également que la croissance des salaires dans le secteur des exportations restera en baisse tant qu'il y aura un surplus de main-d'œuvre ailleurs.

Comme la disponibilité de la main-d'œuvre n'est pas une contrainte, le facteur clé de la croissance est le niveau d'investissement en capital, qui est nécessaire même dans les secteurs à forte intensité de main-d'œuvre. Les retours sur investissements de ce type dépendent des modalités de concurrence dans l'économie mondiale.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/zCuyMVofr