buruma170_ JIM WATSONAFP via Getty Images_biden executive orders Jim Watson/AFP via Getty Images

Le moment opportun pour Joe Biden

NEW YORK – On peut facilement sous-estimer Joe Biden. Certaines personnalités à gauche ont refusé de prendre au sérieux le nouveau président des États-Unis en le qualifiant de politicien minable au service du parti, de petite main, de vestige d'un establishment corrompu et en panne. Un article paru dans le journal conservateur National Review s'intitulait : Joe Biden: Mediocrity Personified (soit « Joe Biden : la médiocrité incarnée »). Il a été écrit par Conrad Black, cet admirateur des grands hommes de tendance droite et ancien propriétaire du journal. Il a lui-même été condamné pour fraude.

Biden, jusqu'à présent, n'est pas un grand homme. Mais malgré tout, un personnage qui a évolué quatre décennies durant dans la fosse aux lions de la politique de Washington et qui a été élu président à l'âge de 78 ans mérite peut-être d'être pris au sérieux. Il est au moins un homme politique hautement qualifié.

Biden n'a rien d'un brillant penseur, ni d'un leader héroïque. Il n'a pas non plus beaucoup de charisme, ce qui est bienvenu après quatre années de mauvaise administration à grand spectacle sous Donald Trump. Si Biden a déjà eu une idée originale, il l'a bien dissimulée. Lors de sa campagne présidentielle de 1988, il a même plagié un discours du politicien britannique Neil Kinnock. Mais au moins Biden n'a pas fait porter le chapeau à l'auteur de son discours, comme cela s'est produit lorsque Trump et sa femme Melania ont connu des déboires similaires.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/KSxjK0vfr