mastrobuoni1_Beata ZawrzelNurPhoto via Getty Images_milan police software Beata Zawrzel/NurPhoto via Getty Images

Les algorithmes aident-ils à réduire la criminalité ?

TURIN - Nous avons tous tendance à nous conformer à des habitudes, au travail tout comme dans d'autres aspects de nos vies. En général, je travaille mieux le matin et je déteste travailler après dîner. Nos habitudes traduisent habituellement nos goûts personnels, notre éducation, ou une combinaison des deux - ou, comme le fait remarquer Charles Duhigg dans son ouvrage The Power of Habit, la simple répétition d'un acte peut produire une routine.

Ma propre étude publiée dernièrement prouve que les criminels ne sont pas si différents que cela des honnêtes citoyens quand il s'agit de se conformer à une routine, probablement en raison de leur expérience, de leur tendance à se spécialiser et de ce qu'ils pensent avoir développé une stratégie idéale. Les services de police sont en train de ratrapper leur retard en ayant recours à un outil de plus en plus commun : les algorithmes.

Puisque les algorithmes utilisent des modèles dans les données pour prévoir un comportement futur, ils peuvent prévoir les films que quelqu'un pourrait aimer sur Netflix ou les livres qu'une personne pourrait vouloir acheter sur Amazon. Mais ils peuvent également aider les forces de l'ordre à lutter contre la criminalité. Certains algorithmes calculent la tendance à la récidive de détenus. D'autres soutiennent des outils de police prédictive, qui produisent des prévisions de criminalité dans le but d'optimiser les patrouilles. 

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/ZTxNSMofr