mazzucato23_Darrian TraynorGetty Images)_vaccine manufacture Darrian Traynor/Getty Images

Du premier pas sur la Lune à nos missions sur Terre

LONDRES – Le COVID-19 a mis en lumière les faiblesses multiples du capitalisme moderne. Dans de nombreux pays, les réductions de dépenses passées dans les services sociaux et la santé publique ont amplifié les dommages causés par la pandémie, de même que plusieurs autres blessures auto-infligées à l’État ont conduit à des défaillances dans la coordination et la mise en œuvre des mesures politiques, avec pour conséquence de grandes difficultés dans les tests et le traçage à grande échelle, la production d’équipements médicaux, et l’éducation pendant les confinements.

Par opposition, ceux des pays et États qui ont investi dans les capacités de leur secteur public s’en sont dans l’ensemble beaucoup mieux sortis. C’est particulièrement vrai dans les pays en voie de développement, le Vietnam et l’État indien du Kerala se démarquant à cet égard.

Plutôt que d’agir comme des investisseurs en premier ressort, trop de gouvernement sont devenus des prêteurs de derniers recours, passifs, en s’attaquant aux problèmes seulement près l’apparition des difficultés. Or, comme aurait dû nous l’enseigner la Grande Récessions post-2008, il est beaucoup plus coûteux de secourir une économie nationale lors d’une crise que de maintenir une approche proactive d’investissement public.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/M7b7OQcfr