Climate protestor Wojtek Radwanski/AFP/Getty Images

Les masses se mobilisent pour prendre la tête de la résistance aux changements climatiques

LONDRES – Des conditions climatiques extrêmes ont cette année ravagé notre planète, et des communautés vulnérables de par le monde ont été exposées aux effets toujours plus violents de l’évolution du climat. Chaque jour qui passe nous en apprend plus sur les dangers de l’extraction et de la combustion des énergies fossiles – et nous y expose directement. Inondations, sécheresses, incendies deviennent de plus en plus meurtriers, et les scénarios climatiques s’aggravent.

Avant la fin de l’année, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), organisme d’expertise scientifique et de synthèse créé par les Nations unies, publiera son premier rapport majeur depuis quatre ans. Y seront examinées, en détail, les conséquences dévastatrices qui nous menacent si nous ne parvenons pas à maintenir la hausse globale des températures sous le seuil de 1,5° Celsius par rapport aux niveaux pré-industriels. Malgré les engagements des États et de l’industrie, le seuil de 1° Celsius est déjà atteint, et les répercussions sont terribles. Nous devons renverser la tendance. C’est urgent. 

Heureusement, les initiatives immédiates prises en vue de réduire l’émission de gaz à effet de serre conduisent à des résultats immédiats. Lorsque la Californie, entre 2001 et 2011 a fermé huit centrales thermiques à charbon ou à pétrole, le taux de fertilité des femmes vivant aux abords de chaque centrale a remonté dans l’année qui a suivi.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/iPqtVAJfr