rudd14_getty Images_recovery Getty Images

L’aide au développement est nécessaire à la reprise économique

SUNSHINE COAST (AUSTRALIE) – Au début de l’année, alors que le Covid-19 frappait Wuhan, en Chine, et commençait de cerner l’Occident, j’avais mis en garde contre une crise qui se reproduirait probablement dans la majeure partie du monde développé, avec des conséquences pour nous tous dans le long terme. La prévision était malheureusement juste.

À la mi-octobre, l’Inde est en passe de ravir aux États-Unis la place du pays comptant le total le plus élevé de cas de Covid-19, et l’Amérique latine connaît plus de morts que toute autre région du monde. La Banque mondiale lance l’alarme : la pandémie pourrait précipiter, en cette seule année 2020, quelque 50 millions de personnes en Asie et 30 millions en Afrique dans l’extrême pauvreté. Si tel est le cas, nous assisterons pour la première fois depuis plus de vingt ans à l’augmentation du taux mondial d’extrême pauvreté.

La crise du Covid-19 accélère aussi d’autres évolutions inquiétantes, qui étaient déjà en marche, notamment l’aggravation des tensions entres les États-Unis et la Chine, le regain du protectionnisme et une relance passant par le charbon, qui menace de ramener le monde en arrière dans la lutte contre le changement climatique. Toutes ces tendances rendront encore plus difficile la réussite des programmes de développement datant d’avant la pandémie.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/aVoMk1Ufr