fratzscher15_Larry Washburn Getty Images_EUflagmoney Larry Washburn/Getty Images

La BCE a besoin d’un nouveau mandat

BERLIN – La décision de la Banque centrale européenne en septembre de prolonger l’assouplissement de sa politique monétaire a été controversée et a engendré la démission du représentant allemand au conseil d’administration de la BCE. Mais l'une des caractéristiques les plus remarquables de la position de la BCE n'a pas reçu assez d'attention: l'admission que les anticipations d'inflation sont devenues ont perdu tout ancrage et que, sans soutien de la politique budgétaire, la banque centrale ne parviendra probablement pas à remplir son mandat de stabilité des prix dans un avenir prévisible.

En fait, de nombreux observateurs, et même plusieurs membres du conseil d'administration de la BCE, soutiennent maintenant que la banque a besoin d'adapter son mandat avec une nouvelle définition de la stabilité des prix à l'esprit. Ils ont raison – mais il y a une mise en garde cruciale.

Depuis le renforcement de l'indépendance des banques centrales dans les années 1990, il est devenu de plus en plus clair que, en temps normal, le mandat spécifique n'a pas grande importance. La Réserve fédérale des États-Unis a réussi à guider les attentes et la stabilité des prix avec son double mandat (stabilité des prix et emploi maximum) aussi bien que la Banque d'Angleterre ou la BCE, qui ont des mandats plus étroits de stabilité des prix.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/K8Nevirfr