shapoval1_PASCAL POCHARD-CASABIANCAAFP via Getty Images_palliativecare Pascal Pochard-Casabianca/AFP via Getty Images

La pandémie et les soins palliatifs

KIEV – Lorsque la COVID-19 a frappé l'Ukraine, le spécialiste des maladies infectieuses Stepan Karabinyosh était au cœur de la crise. Alors qu'il travaillait jour après jour dans un service de soins intensifs, Karabinyosh a constaté que sa formation médicale l'avait préparé au défi pratique de traiter ses patients, mais pas au défi émotionnel d'annoncer à un nombre croissant d'entre eux qu'en raison du risque d'infecter leurs proches, ils mourraient très probablement sans pouvoir les revoir.

Mais Karabinyosh était mieux doté pour cette expérience qu'un grand nombre de ses collègues. Il avait suivi une formation supplémentaire en soins palliatifs – une approche multidisciplinaire pour optimiser la qualité de vie des patients en cas de maladie grave ou terminale.

Karabinyosh y a appris la difficulté de l'enseignement des soins palliatifs à ses dépens. Au début de sa carrière, il se sentait submergé par le fardeau de traiter des patients gravement malades. Bien qu'il ait eu peu de temps pour manger, il prit du poids. Il cessa de parler à ses amis et à sa famille et passa toutes ses journées à travailler et à dormir.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/WEQCdU7fr