Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

woods28_GettyImages_USChinaflagquestionmarks Getty Images

Le multilatéralisme peut-il survivre à la rivalité sino-américaine ?

OXFORD – La rivalité stratégique entre les USA et la Chine est un véritable défi pour les organisations internationales qui risquent d'être instrumentalisées par ces puissances. Les institutions multilatérales pourront-elles conserver leur rôle de facilitateur d'une coopération internationale absolument indispensable ?

Le conflit sino-américain fait que la force brute remplace déjà les règles reconnues par la communauté internationale. Le conflit pousse aussi les deux cotés à se bagarrer pour accéder aux ressources et aux marchés. Les USA ne veulent plus des accords commerciaux signés de longue date et optent pour des mesures qu'ils imposent unilatéralement. De son coté, la Chine développe sa propre sphère géostratégique. Elle le fait par la coopération et des partenariats bilatéraux, ainsi que par les échanges commerciaux et ses investissements dans le cadre de son initiative transnationale, La Ceinture et La Route.

Les deux puissances rivales se trouvent aussi en concurrence pour le contrôle des nouvelles technologies et des données qui prennent une importance cruciale. Parmi les 20 premières entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies de l'information ou qui reposent sur elles, 9 sont chinoises et 11 américaines. Du coté chinois, les entreprises géantes du secteur ont accès à une masse colossale de données, car elles ont le soutien de l'Etat qui cherche à réunir le maximum de données dans un objectif de surveillance et de notation sociale des citoyens. De même, les entreprises chinoises facilitent l'accès aux données, c'est par exemple le cas de l'entreprise chinoise CloudWalk Technology qui a signé un préaccord de vente d'un système de reconnaissance faciale avec le Zimbabwe. Du coté américain, les accords commerciaux comme le nouvel Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) qui prévoient la libre circulation des données avantagent les géants américains des nouvelles technologies.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/H8zNakWfr;
  1. solana114_FADEL SENNAAFP via Getty Images_libyaprotestflag Fadel Senna/AFP via Getty Images

    Relieving Libya’s Agony

    Javier Solana

    The credibility of all external actors in the Libyan conflict is now at stake. The main domestic players will lower their maximalist pretensions only when their foreign supporters do the same, ending hypocrisy once and for all and making a sincere effort to find room for consensus.

    1

Edit Newsletter Preferences