janeway6_Getty Images_ stock market Getty Images

Le capital n'est pas une stratégie

CAMBRIDGE – Comme le reste du monde, les entrepreneurs ont vécu ces douze dernières années dans un environnement financier sans précédent. Face d'abord à la lenteur persistante de la reprise suite à la crise financière de 2008, puis à la récession provoquée par la COVID-19, les grandes banques centrales ont maintenu un ensemble d'initiatives non conventionnelles et de programmes d'achat d'actifs collectivement connus sous le nom d’"assouplissement quantitatif" (QE).

Le résultat direct a été une accumulation massive de réserves financières dans les banques centrales et dans tout le système financier, et une réduction des taux d'intérêt nominaux sur les actifs financiers sans risque à des niveaux inférieurs au taux d'inflation. Les taux d'intérêt sont donc négatifs en termes réels (et même en termes nominaux, dans certains cas).

Des années de politiques monétaires non conventionnelles ont également eu un effet secondaire sur le comportement d'investissement. Dans les conditions créées par les banques centrales, les investisseurs (institutionnels et particuliers) sont devenus de plus en plus agressifs dans leur quête de rendements réels positifs. Non seulement ils ont accepté des niveaux accrus de risque fondamental (c'est-à-dire le risque que des faillites d'entreprises fassent disparaître la valeur de leurs titres), mais ils sont également devenus de plus en plus disposés à accepter de l’illiquidité, en achetant des titres difficiles à revendre.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/gjgSR6Lfr