diallo1_AnthonyAsaelArtinAllofUsContributor_malariamosquitonetafrica Anthony Asael Artin/All of Us/Contributor/Getty Images

L’Afrique ne peut pas faire de compromis face au Covid-19

GENÈVE – Maintenant que l’Afrique a enregistré plus de 500.000 cas confirmés de Covid-19, le nouveau coronavirus est à l’avant-plan des préoccupations du public. Mais le continent était affligé par des maladies infectieuses bien avant le début de la pandémie actuelle. Et pendant que les gouvernements et les bailleurs de fonds s’évertueront à aplanir la courbe du Covid-19, des maladies meurtrières comme le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose continueront à gagner du terrain.

Sur les 38 millions de personnes contaminées par le VIH, le virus causant le sida, 25,6 millions vivent en Afrique subsaharienne. En 2018, le continent a enregistré 380.000 décès dus au paludisme, soit 94 pour cent du total mondial. Et 2,6 millions de personnes contractent la tuberculose en Afrique chaque année, avec un bilan de 630.000 décès.

La lutte contre ces maladies a considérablement progressé au cours des deux dernières décennies. Le nombre de décès liés au sida a été réduit de plus de moitié depuis 2004, en grande partie grâce à un plus grand accès à la thérapie antirétrovirale. Le taux de mortalité lié à la tuberculose a décliné de 42 pour cent entre 2000 et 2017. Et les décès imputables au paludisme ont également chuté de 60 pour cent entre 2000 et 2015 ; un enfant qui contracte le paludisme aujourd'hui a plus de chances de survie que jamais.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/lYzAWVXfr